Le miroir oriental! Entre la Civetta & le Pelmo! De la Gianni Constantini à la CIMA MOIAZZA SUD, vers la directe MESSNER au SASSO DELLE NOVE!

Les Dolomites orientales représentent des groupes moins étendus que celles du côté occidental. Les sommets sont plus hauts et les via ferratas sont légions. Du côté des Dolomites orientales, Seize sommets culminent à plus de 3000 mètres, contre un peu plus de douze, dans les groupes à l’occident.

1991-Christian Barbier, Serge Henry, Joël Sennavoine, dans la directe Messner au SASSO DELLE NOVE.

SASSO DELLE NOVE - paroi Sud – Voie Messner. Voie des dalles. TD-

 

Sublime paroi de calcaire, qui au soleil prend l'aspect particulier d'un énorme miroir.

Cette escalade, au départ d'une inclinaison relative, ne cessera de se redresser au fur et à mesure que l'on gravit ses 250 mètres de longueur.

Ici les relais sont très rares et exigus, l'utilisation de pitons et coinceurs n'est pas très appropriée à la compacité du rocher, seuls les rares points d'assurage en place vous donneront l'impression d'une hypothétique sécurité... L'espace entre ces points est important et obligera le grimpeur à une certaine concentration, jusqu'au sommet.

L'impression de l'engagement est bien au rendez-vous. Les dangers objectifs ne sont pas très importants, si ce n'est les régulières chutes de petits cailloux se détachant de l’immense vire traversant toute la face, située à deux longueurs avant le sommet au dessus de notre tête,

pierres sifflant à nos oreilles ce jour de grand vent (casque fortement conseillé)...

La descente se réalise en suivant, du sommet, la ligne de crête jusqu'à un endroit où elle s’amenuise en devenant plus raide. De cet endroit, continuer la descente plein Sud en empruntant un itinéraire dans des rochers faciles menant au départ des voies de la face Sud.

 

CIMA MOIAZZA SUD- « Via ferrata » Gianni Constantini- TD+

 

Dans les Dolomites "pour certains", cette via ferrata est considérée comme étant l'itinéraire câblé le plus engagé du massif et un des plus grandiose.

Cet itinéraire est très aérien et par les jours de temps instable, nécessite pour le grimpeur une solide expérience des techniques d'assurage et de progression de la cordée.

Cet itinéraire de plusieurs heures ( 9h00), à plus forte raison si l'on poursuit l’ascension par la traversée et le tour complet de Cresta Delle Messenade à Cima Moiazza, nécessite une solide expérience de la pratique de la haute montagne.

Il aura fallu  aux équipeurs de cet itinéraire pas moins de 2000 mètres de câble et plus de 600 pitons pour équiper la face complète et la traversée d'une hauteur totale de plus de 1270 mètres d'escalade.

Les refuges

Crédit photos: P-Barbier - S-Henry - Ch-Barbier

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© 2003-2019-Christian Barbier -SOUS L’ŒIL DES VAUTOURS