OISANS sauvages! Pour une flamme de pierre...

Aiguille de la DIBONA, 3130m. Au printemps ,Vallon du SOREILLER & Aiguille W et centrale.
Face Sud de la DIBONA.

 

 

Quand le grimpeur alpiniste débouche après une demie-heure de marche d'approche dans le bas du cirque du Soreiller, il n'a d' yeux que  pour une flamme de pierre, la fameuse DIBONA. Ici, la Nature a tout fait pour qu'il n'y ait aucun regret d'être venu. Cette remarquable flamme de pierre d'environ 350 mètres de hauteur, offre des voies d'escalade sur sa face Sud, non, moins remarquables. La voie des Savoyard TD+, celle de la directe Madier TD, mais aussi certaines plus "modernes", souvent équipées à demeure, comme  "Visite obligatoire et Coup de bambou TD+ et ED-, pour ne parler que des plus classiques.

 

 A plusieurs reprises, nous ferons la directe Madier et la Savoyard, mais aussi la Madier Est TD, en face Est, comme son nom l'indique.

 

A d'autres reprises, et  selon les gens qu'il m'est arrivé de  précéder dans cette face, en empruntant les premières longueurs de la Directe Madier, nous mettrons le cap plus à droite pour escalader et sortir par la variante Berthet puis Stofer, pour certains  plus facile, mais non moins grandioses. 

 

Personnellement , il m'est arrivé de grimper plus de 40 fois sur cette Aiguille en 30 années, généralement au début du printemps et à l'automne, j'en garde des souvenirs merveilleux et jamais décevants.

Passage "clé", la tête de chien, Directe MADIER - Aigulle DIBONA. Michel BADUEL

Noël OLIVIER, directe MADIER.

Christian BARBIER, sortie de la SAVOYARD et descente par Voie-normale. Aiguille de la Dibona- 1987.

Michel BADUEL, descente en rappel par la voie normale.

Noël, dans la quatrième longueur, MADIER Directe.
Au sommet!

Au sommet de la DIBONA, de gauche à droite,  Michel BADUEL, Noël OLIVIER et CB 1991

Sommet de la Dibona, sortie des Savoyards-1983

Pour la petite histoire...

1991, Michel Baduel, dans la directe Madier, se Fracture la malléole et fera la totalité de la voie avec la cheville fracturée. Etant incapable de descendre dans la vallée "aux Etages", il descendra du sommet de la Dibona aux Etages sur mon dos, ce qui nous laissera quelques souvenirs devenus à jamais communs...

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© 2003-2018-Christian Barbier -SOUS L’ŒIL DES VAUTOURS