"Le bijou..." Perle de rosée "0,5mm", sur capsules de mousse.

Dans cette balade de la journée, je vous invite  sur un itinéraire d'une quinzaine de kilomètres  en longeant la Dordogne, entre la Bourboule et le mont-Dore, en passant par le barrage de Charlet, la cascade de Vernière à l'Est de la bourboule, à la découverte des sources d'eaux chaudes, de Félix et de Croizat.

Cette balade en deux teintes, vous fera découvrir l'environnement des deux villes thermales de la BOURBOULE et du MONT-DORE, en empruntant des portions de PR et  du GR 30-41.

Elle vous invitera à la baignade dans une eau à 40°, dans le bassin d'eau chaude de Croizat et à découvrir deux sources d'eaux chaudes thermales, uniques en leur genre sur le massif du Sancy.

A l'entrée ouest de la Bourboule, la maison de "le petit Val". Très belle maison construite en 1910 sur les bords de la Dordogne, par un maçon , Louis SOULIER. Cette maison à l'architecture très particulière, abritait les bureaux de son entreprise qui employait environ 300 employés, qui ont construit un très grand nombre de bâtiments de la station thermale (Hôtels et villas).

CHEVREFEUILLE des bois - Lonicera periclymenum, Herbe à la vierge, Barbe de chèvre.

Habitat les sous-bois et lisières de forêt, pousse en général de préférence dans  les lieux ombragés.

Dans le massif du Sancy, ce sous- arbrisseau pousse souvent dans la hêtraie et s'élève jusqu'à l'altitude de 1400 mètres.

Famille des Caprifoliacées.

Sa floraison: de Mai à Juin. Ses fleurs de couleur jaune possèdent un parfum très fort et embaument les abords des chemins, le soir, à la tombée du jour.

 

Plante fournissant des baies Toxiques, pouvant provoquer des diarrhées et des nausées.

La source Félix se situe pas très loin du petit hameau de le Genestoux et jaillit d'un captage en bordure de la Dordogne, près du pont des marais. Ce captage abrité par un bâtiment construit au début des années 1900 offre au randonneur une eau à la température de 19°c, eau ayant des vertues bienfaisantes pour soigner l'astme et certaines maladies de peau.

Le bâtiment magnifique, abritant cette source et son captage, appelé "pavillon de source" est en train de s'écrouler et c'est fort déplorable! Cela me rappelle un peu l'époque où dans les années 70, le bâtiment de saint-Anne de l'ancienne station thermale située  à l'entrée de la vallée de Chaudefour s'écroulait, pour disparaitre définitivement, ainsi que les deux hotels construit à ses côtés, et qui, à mon humble avis représentaient moins d'intérêt.

Est-ce que cela va être le même cas pour ce patrimoine bâti Auvergnat? Ce serait vraiment dommage...

 

                        Vandalisme,                                  ou quand la connerie à un prix...

La source Felix!

La source de Croizat!

Bassin de la source de Croizat.

Plus loin, la source de Croizat, découverte lors de travaux sur la ligne de chemin de fer reliant la ville de la Bourboule à celle du Mont-Dore et exploitée jusqu' au début  des années 40.

 située à la porte du Mont-Dore et récemment amménagée pour le bien-hêtre de tous, par le Conseil Général, dans le cadre de l'aménagement des sentiers de randonnée. Cette Source captée à plus de 200 mètres de son point d'écoulement, offre une eau arsenicale, chlorée et bicarbonatée, sodique moyenne. Cette eau contient très peu de gaz et n'est pas radioactive (taux de radioactivité nul). Elle est dotée d' un pouvoir immuno-allergique, cette source possède aux dires de certains, les mêmes vertues que certaines stations thermales de la ville en contre bas, la Bourboule. Excellente pour soigner l'astme et certaines maladies de peau.

Ici l'eau jaillit à la température avoisinant les 40°c, dans un bassin aux dimentions respectables, pour permettre de se baigner à plusieurs individus sans trop se géner.

Bassin d'une profondeur de 1,50m sur 2,20m de longueur et 1,70m de largeur.

La renouée du Japon ou encore "Fallopia Japonica" est une plante invasive et une véritable calamité, sans parler d'une réelle menace pour nos écosystèmes fragiles des berges de nos rivières. De la Bourboule au Mont-dore, elle s'est implantée sur les bords de berges de la Dordogne en prenant le dessus sur toutes les autres variétés de végétaux, ce qui à ce jour est un désastre.

renouée du Japon au soleil couchant.

Jour de marché au MONT-DORE!

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© 2003-2018-Christian Barbier -SOUS L’ŒIL DES VAUTOURS