Le VERDON, la Mecque de l'escalade rocheuse. Falaises mythiques, les gorges du Verdon ne sont plus à présenter. Offrant des voies de plus de 350 mètres, le verdon coule paisiblement environ 800 mètres plus bas. Sensations garanties.

 

 

 Le nouveau Topo de Marc CHALIER & Gérard MONNERON

" Escalades dans le massif du SANCY".

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les chemins de petite randonnée, cliquez sur le logo!

La RANCUNE, la Mecque de l'escalade Auvergnate. Une dent d'une centaine de mètres de hauteur, offrant des voies engagées et équipées pour la plupart à demeure. Cette falaise est la référence en Auvergne. Elle se situe en plein milieu de l'auge glaciaire de la vallée de Chaudefour, dans la Réserve Naturelle du même nom.  Elle offre des voies allant de la cotation 5C avec un pas de 6A, pour la voie normale, jusqu'aux cotations dépassant le 7C pour certaines, notamment pour celles situées en face Nord.

 

Cliquez sur le grimpeur au pull rouge!

 

Cliquez sur le tire-cul!

 Montagnes-coup-gueule-du-president-moutain-wilderness-contre-politique-laurent-wauquiez .

La Réserve Nationale Naturelle de la Jaquette. Cliquez sur la falaise!
 

A la porte du Cézalier, la balade que je vous propose, se déroulera sur une distance de 21 kilomètres, et pour sa moitié, hors des sentiers battus.

 

Dans le creux d'un ravin, sur la cheire de Montcineyre, est implanté le village de Compains. Petit village situé à la porte des grandes coulées du massif du Cézalier. Au départ, le cheminement de notre balade, se fera le long d'un chemin, serpentant entre des murets de pierres sèches, recouverts par les mousses et les arbustes.

Ces murs, construits par l'homme, délimitent ainsi les parcelles de terre, en mettant en valeur les espaces de pâturage.

Notre chemin serpentera tantôt, sur la main droite de la gazelle, puis sur sa gauche, ce qui veut dire que nous traverserons son cours, à plusieurs reprises.

Hors des sentiers battus, nous ferons un tour sur le lac de tourbière de Bourdouze, situé plus au Nord.

Après avoir passé une heure à observer et à photographier , les plantes et arachnides sur les abords des tremblants, nous poursuivrons notre périple, en direction de l'Ouest, sur environ deux kilomètres, pour rejoindre le GR30-41, entre Pavin et Montcineyre.

 

Bifurquant dans la direction du Sud, nous longerons, cette fois, le bord Oriental du lac de Montcineyre, pour arriver un peu plus tard, à Chaumiane. Plus haut, en quittant de nouveau le GR et en empruntant les estives, nous remontrons , toujours plus à l'Ouest, vers le lac tourbière de Chambedaze.

 

De retour sur le gite de Chaumiane et son petit lac au dessus, de nouveau sur le GR30, portion commune avec le PR de la chapelle de GORGON, nous redescendons sur Compains.

Cliquez sur l'image ZNIEFF n° 830000183

Le paysage est dominé par les estives, qui à perte de vue, rejoignent le Teston du JORAN, qui culmine à l'altitude de 1323 mètres, et surplombe les lac de la GODIVELLE, et le petit village perché du même nom.

 

En prenant le temps au départ ou à l'arrivée, d'observer la porte Méridionale de l'église de Compains, on peut, comme c'est le cas sur d'autres églises situées plus  à l'Ouest du massif et sur l'Artense, admirer le travail des artisants du XII siècle. En effet, les diablotins sur les pentures sont exceptionnels.

Les pentures au nombre de quatre, ne sont pas moins exceptionnelles.

Après avoir fait le tour de cette église Romano-Gothique, dont la construction a débutée au XII siècle, vous pourrez vous diriger en direction de la chapelle Saint-GORGON, non sans avoir pris le temps de jeter un coup d'oeil, sur le clocher, refait en 1822 et qui est recouvert de bardeaux de châtaigner, lui donnant avec le temps, une patine de couleur argenté, comparable à celle restituée par les lauzes de pierres.

 

Peu après le départ, au calvaire de pierre, il est possible de descendre sur environ 200 mètres (ce que nous ferons), vers le fond d'une zone de dépression, creusée par la Gazelle, afin de contempler un petit pont construit avec de très grosses pierres plates. Ce petit pont, permet de franchir la Gazelle, et de pousuivre un chemin qui à cet instant, n'est plus le notre. Nous reviendrons en arrière sur nos pas, pour revenir à l'ebdroit où nous avons quitté notre chemin, pour ensuite poursuivre notre route en direction de la ferme de la Roche, située au dessus de la chapelle de Saint-Gorgon.

 

Saint-Gorgon,

 

Petite chapelle, en cours de rénovation, qui est unique sur le massif. Bâtie en pierre de lave, à coté d'une source soit-disant aux vertues miraculeuses... Son eau aurait le pouvoir de guérir les maladies de peau.

De forme circulaire, ce qui n'est pas très commun sur la région, sont toit est voûté et construit typiquement, comme la plupart de ceux de nos burons d'altitude, sur les estives du Cantal.

Il existe encore certains fours encore debout,  qui possèdent ce genre de voûte en pierres de lave  et en différents endroits sur le massif.

L'empilement des pierres de lave, formant la voûte, est à son tour recouvert de lauzes de pierres, ce qui lui donne cet aspect unique et particulier.

En Auvergne et sur le territoire, depuis le début du Christianisme, deux types de bâtiments religieux ont coexisté: les églises héritées de la basilique Romaine, et qui sont de forme rectangulaire, les églises ou chapelles de forme ronde, qui elles, étaient destinées aux rites "baptismales et funéraires.

Cliquez sur Bourdouze ZNIEFF n° 830001049

Lac de tourbière de BOURDOUZE!

 

ZNIEFF n° 830000183 : NARSE de CHAMBEDAZE

 

Comme beaucoup de tourbières implantées dans un surcreusement glaciaire, la partie en eau est colonisée par des plantes spécifiques aux milieu humides. On pourra y observer, pour les plus connues et les plus accessibles, le Comaret des marais, la Ligulaire de Sibérie, la Drosera rotundifolia, etc...

Ce lac, se situe à l'altitude de 1168 mètres, son aspect boueux, lui a donné son nom "Bourdouze".

 

Bourdouze, est un des lacs de tourbière de moyenne montagne, les plus diversifié et exceptionnel sur le plan biologique. Sa flore est exceptionnellement riche, elle comporte pas moins de 14 espèces protégées - ZNIEFF n° 830001049

 

 

Cette balade entre deux mondes, celui des Dores et celui des grandes coulées du massif du Cézalier, invite à la contemplation.

Les pâturages d'altitude, lieux d'estives, se déroulent devant le marcheur comme un tapis géant, et l'invite à aller encore plus loin, vers le monde extraordinaire du volcan Cantalien. Cette randonnée vous permettra de rencontrer les habitants, très clairsemés sur un vaste territoire, qui a su garder son authenticité. Cette balade, vous conviera à revenir parcourir d'autres chemins, toujours plus athypiques et enclins à vous faire rêver.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© 2003-2017-Christian Barbier -SOUS L’ŒIL DES VAUTOURS- tous droits réservés. Toutes les images de ce Site, sont protégées par les lois internationales sur les droits d'auteur. La copie totale ou partielle, ainsi que l'utilisation des photos est interdite sans autorisation écrite de l'auteur.